vendredi 2 octobre 2020

BLACK LAGOON N° 4

SOLD  OUT  !

Virus meurtrier, cloisonnement forcé, résurgence des délateurs en tous genres, invasion de Corona Zombies (et pas forcément ceux du père Band), sortie du premier album de Wejdene... la liste des catastrophes qui nous sont tombées sur le coin de la tronche tout au long de cette satanée année 2020 n'en finit pas.    Il est donc grand temps de nous retrouver au cœur du lagon noir, notre petit marécage à nous, lieu idéal pour lâcher du lest et où nous attendra bientôt le quatrième numéro de Black Lagoon Fanzine, prêt pour une sortie des eaux courant octobre, au pire début novembre. Tout dépendra si notre imprimeur italien parvient à dégoter un livreur assez courageux pour nous apporter le fuit de notre travail jusque dans nos contrées encore hautement contaminées (enfin à ce qu'il parait)... Que vous réserve donc ce nouvel opus ? Il vous suffit de continuer à lire...


LE SOMMAIRE

Le Sang coule à l’est : The Bloodthirsty Trilogy : The Vampire Doll (qui ferait mieux de poser son cure-dents avant de s'entailler le bras gauche), Lake of Dracula et Evil of Dracula, trois japonaiseries des seventies qui fleurent bon la Hammer. Quand l'Asie se la joue british ça ne peut pas passer inaperçu !



Portrait d’un studio unique... W.A.V.E. Productions, perversité underground : les gaziers de chez W.A.V.E,  petite entreprise qui ne craint visiblement pas la crise, sont de sacrés boute-en-train. Voilà quasiment quatre décennies qu'ils s'amusent à coller de jeunes donzelles dans les pattes d'énergumènes bien frappés du bocal ou de monstres lubriques toujours prêts à leur faire passer un sale quart d'heure. Pas étonnant donc que certaines d'entre elles tirent une gueule pas possible dés que déboule une momie papier chiotte dans leur salon.


"- Ha, ça vous fait marrer de me traiter de Michael Myers du pauvre ! Pour le coup, ce soir tu seras ma Laurie Strode connasse !  
 - Meuh non, moi j'ai juste dit que je préférais nettement Halloween Resurrection au premier opus signé Wes Craven !
                                                                                                                                        - Nomdidiou, tu vas déguster toi ! "

L’horreur à visage humain - Le Cinéma de José Ramón Larraz : de ses cultissimes films de suceurs de sang (Vampyres, bien sûr) à sa fin de carrière placée sous le signe du slasher (Edge of the Axe, Deadly Manor), retour sur la carrière d’un Espagnol trop vite oublié.


Six-Shooter se roule les colts de joie à la vue du gros morceau du numéro : Puppet Master, Toys in the Attic. Un dossier de plus de 30 pages, bourrées ras-la-gueule d’anecdotes sur les tournages, souvent compliqués (sinon on en parlerait pas, vous pensez bien) de la saga aux pantins tueurs de Charles Band.       Vous saurez tout, tout, tout sur la franchise, sur ses produits dérivés, les adaptations comics, les épisodes non estampillés Full Moon et profiterez même des synopsis détaillés d'opus jamais tournés. 


"Mazette chérie, je crois que le toubib qui s'est occupé de tes implants mammaires s'est un peu foutu de ta gueule..."

Chris Lamartina : Histoires Drôles d’Outre-Tombe : auteur du meilleur Lovecraft movie vu depuis une plombe et à l’origine du slasher fauché mais surtout faucheur President’s Day, Chris Lamartina était de ces personnalités qu’il nous tardait de rencontrer. C’est chose faite puisqu’après un article détaillé sur son parcours, nous nous sommes entretenus avec ce jeune homme à la carrière déjà conséquente.


Voilà en gros ce que nous a déclaré notre comparse Adrien lorsqu'il nous a violemment balancé son travail sur Twisted Nightmare. Certes ce n'est pas tout à fait le film de tueur des bois le plus notable qui soit. Mais lorsque l’on sait que ses géniteurs se détestaient copieusement et n’ont que de vilaines choses à se dire, ça devient tout de suite plus intriguant, non ?


Bien entendu, les rubriques habituelles (littéraire, musicale, sur les sorties DVD/BR qui nous auront fait vibrer et même de petites nouvelles, qu’on vous laissera découvrir) compléteront le fanzine et l’amèneront à ses 100 pages, toutes en couleurs.


COMMENT COMMANDER


Que du très classique niveau méthode, donc faisons simple :

- le prix est de 15 euros (Frais de Port compris) pour un zine A4, 100 pages, couleurs

- Payable via Paypal à l’adresse suivante : jerome.ballay@orange.fr

- Sélectionnez bien « envoi à un proche »

- N’oubliez surtout pas de noter votre adresse dans la section commentaire allant avec le paiement !

A noter qu’au vu de la situation actuelle (vous savez, ce truc dont on n’a pas beaucoup parlé nommé Covid) nous ne ferons probablement aucune convention pour soutenir ce numéro, et c’est en conséquence que nous prévoyons de le tirer à moins d’exemplaires que par le passé. Il est donc recommandé de passer par une précommande pour vous assurer d’avoir le vôtre. Dans le même ordre idée, nous ne savons pas encore comment cela se passera pour les boutiques et revendeurs : cela dépendra du stock qu’il nous restera. Des précisions seront sans doute apportées d’ici un mois ou deux.

A noter qu’il nous reste quelques exemplaires du troisième numéro, pour commander les deux la démarche est la même que précédemment si ce n’est qu’il vous en coûtera 25 euros.

Pour toute information supplémentaire, la section commentaire vous est ouverte, de même que les messages privés via notre page Facebook. N’hésitez donc pas !








Aucun commentaire:

Publier un commentaire